Action du mois de septembre 2018

Action du mois de septembre 2018 : « Un puits à KARIKALAMPADI » (Inde)

Marie-Préma, mon prénom indien et aujourd’hui, Tessa …

Voilà comment commence mon histoire comme beaucoup d’entre vous qui me lisez …

L’adoption, mon adoption, la chance que j’ai eue de pouvoir vivre une vie faite de mes choix et de mes amours.

Aujourd’hui, des années plus tard après une enfance, une adolescence bercée par l’adoption et toutes les questions que cela engendre au plus profond de mon cœur, de mon âme et de mon corps, j’ai ce sentiment certain d’être bien là où je dois être et de vivre ma vie la plus intensément possible.

Même si je ne sais pas d’où je viens – je ne le saurai jamais – mais je sais où je vais …

Comme j’ai toujours entendu ce que l’Inde vivait, je l’ai partagé avec ma moitié.

Mon époux qui, en tombant amoureux de moi, est tombé sous le charme de l’Inde.

Cette Inde si contrastée entre ses très riches et ses très pauvres, ses rites et ses injustices et pourtant si belle à la fois.

Voilà pourquoi mon époux est parti, en Novembre 2014, réaliser un livre photos des villages Dalits du sud de l’Inde, aidé par Rosario.

En voici quelques extraits :

« Lors de ce voyage, grâce à Rosario et son équipe, j’ai pu rencontrer des Dalits et traverser leurs villages!

J’ai été très touché par leurs conditions de vie, tant sur l’aspect matériel que sur l’aspect humain.

En effet, suite aux différentes discussions que j’ai eues avec ce peuple, j’ai pu me rendre compte de leur détresse.

Ce qui m’a le plus touché n’est pas leur style de vie ou leurs habitats dépourvus de tout, mais c’est vraiment la persécution qu’ils subissent au jour le jour!

Ne pas avoir de biens est une chose déjà dramatique en soi, mais être, en plus, persécutés par des caste dites « supérieures » est quelque chose que je ne peux accepter!

Le fait de naître dans une caste ou dans une autre ne justifie en rien la discrimination que les Dalits subissent.

Le système des castes est censé être aboli depuis 50 ans, mais dans les faits, il n’en est rien »

Voilà d’où est née l’idée de la construction d’un puits pour les Dalits, l’importance du puits est devenue une évidence tant sur l’aspect pratique – l’eau est essentielle à la dignité humaine (la santé et l’hygiène) – que sur l’aspect social – relations entre villageois : les castes supérieures respecteront plus les Dalits au lieu de les persécuter lorsqu’ils essaient de se procurer de l’eau -.

Le financement du livre photos et un spectacle de danses indiennes avaient pu réaliser la construction de notre premier puits et aujourd’hui, nous avons organisé à Rochefort, le samedi 17 mars 2018, un souper indien avec une soirée dansante Bollywood pour financer un second puits.

Merci à tous ceux qui sont venus et qui y ont participé!

Pour cette soirée, nous avons collaboré avec le restaurant « Le Namaste India », à Liège et Isidore Beauraing pour l’artisanat.

Les bénéfices récoltés sont de 3.000 €.

L’objectif poursuivi est la construction d’un puits au village de KARIKALAMPADI dans le district de Tiruvanamalai, dans le Tamil Nadu.

Cette région est régulièrement en manque d’eau.

Les villages de Dalits sont particulièrement touchés car ils ne disposent pas de terrain pour y creuser des retenues d’eau et ne sont pas autorisés à puiser l’eau dans les puits des villages non Dalits.

Ils dépendent donc de la distribution publique qui ne les alimente que très peu et sont donc obligés d’acheter de l’eau en camion-citerne à environ 25 Rps le litre, ce qui est hors de prix pour eux.

Le projet consiste à forer et tuber un puits jusqu’à la nappe phréatique, d’y placer une pompe immergée, de construire un tank aérien de 2.000 litres pour le stockage et la distribution de l’eau et d’obtenir une ligne triphasée du fournisseur gouvernemental d’électricité.

Le devis s’élève à 7.400 €.

Avec les 3.000 € de Rochefort et les 1.450 € que les Dalits ont récolté sur place, il reste encore 2.950 € à trouver.

Voilà le but de cette Action du Mois qui, nous l’espérons, va nous permettre de mener à bien cet important projet.

Merci du fond du cœur pour l’aide que vous voudrez bien nous apporter et nous vous invitons à verser vos dons au Compte N° BE91 2700 2853 0076 avec, en communication, « Un puits à Karikalampadi » ou « ACM N° 302 »

Charles Navez