+32 (0)471 71 11 49 rue Paradis 90, Liège, Belgique

Action du mois de mai 2021

ACM 344 – Les Gonaïves à HAITI…
Où instruire commence par nourrir !

L’Ecole St Jean l’Evangéliste, est tenue par des religieuses salésiennes. Elle se situe en plein centre du bidonville des GONAIVES :
– 3 classes pré scolaire
– 3 classes fondamentales
– ouverture de 2 classes de secondaire

La responsable de l’école nous confie : « Nos enfants sont intellectuellement faibles et leurs parents ne sont pas convaincus de la nécessité de leurs études, mais nous, nous sommes convaincues de l’importance de l’éducation pour leur vie future et nous les attirons à l’école par le repas que nous leur offrons. Pour nous, instruire commence par nourrir. »

En 2016, PAM (Programme Alimentaire Mondial) avait suspendu son aide alimentaire aux organismes privés. Aussi, nous sommes nous engagés à envoyer € 500 par mois, pour participer au paiement d’un repas chaque jour. Le complément, les petites sœurs écrivaient : « Nous mendions auprès des familles un peu moins pauvres du bidonville et auprès de nos propres familles … »

En 2016, vous avez tous été super généreux, répondant de façon extraordinaire à l’Action du Mois lancée pour eux. Les étudiants de l’ULB nous ont sortis de leur caisse de guindaille plus de 4.000 euros ! 30 parrains nous aident à tenir notre promesse. Nous avons géré cet argent du mieux que nous pouvions, mais aujourd’hui, les caisses sont vides. Il nous reste juste un peu plus de 350 euros par mois de nos parrainages …

Alors, une fois de plus, je fais appel à votre générosité… Il faudrait que nous puissions envoyer € 500, voire € 600 par mois, car depuis 2016, le nombre d’élèves a presque doublé.  Sûrement dû aux repas offerts, mais aussi parce qu’une nouvelle section a été ouverte pour permettre aux filles de poursuivre des études au-delà du fondamental, car les religieuses se désespéraient de voir souvent leurs filles, dès qu’elles quittaient l’école, se retrouver enceintes à moins de 15 ans…

Désoeuvrées et abandonnées dans le bidonville, elles étaient une proie facile et vulnérable. Maintenant, en plus de l’ouverture de 2 sections de secondaire, des cours d’éducation sexuelle sont donnés aux adultes et aux plus jeunes.

Vous savez, les sœurs m’ont écrit : « Souvent, nous ne pouvons pas attendre midi pour les nourrir. Dès 10h, les ventres crient famine… Nous servons alors le riz et c’est le cœur bien serré que nous voyons l’un ou l’autre enfant glisser un peu de riz dans sa poche pour pouvoir le partager à la maison… »

Maud Richoux

Vous pouvez faire un don unique pour eux en indiquant ACM 344 Gonaïves,
ou verser tous les mois – ne fut ce que € 3, même en période de crise € 3 – c’est peut-être possible -,
et là il faudrait mettre en communication : « Parrainage 506 Haïti Gonaïves »

Compte BE91 2700 2853 0076
avec la mention « ACM n° 344 » – Les Gonaïves à Haïti

Pour y parvenir, nous avons besoin de votre aide !