Action du mois de juillet 2019

Action du mois de juillet 2019 : « Aide aux enfants et aux jeunes souffrant de handicap (ACM 249) »

Chers amis, être handicapé est un défi dans toute société.

Mais être handicapé dans le tiers-monde, où la vie est déjà tellement difficile, relève de la survie.

Le handicap est souvent vécu comme une malédiction et l’enfant abandonné à son triste sort.

Enfants du Monde a donc décidé de consacrer une ACM par an pour récolter des fonds pour tous les enfants handicapés pour lesquels on nous demande une aide.

Ainsi, cette ACM sera consacrée à lever des fonds comme d’habitude pour les enfants dogons souffrant d’un bec de lièvre au Mali, mais aussi pour d’autres enfants et jeunes, car notre association est de plus en plus souvent confrontée à des demandes pour d’autres handicaps.

Un exemple parmi d’autres, le cas de Makenge, qui est vraiment exemplatif des cas dramatiques que nous rencontrons et pour lesquels nous n’avons pas toujours les moyens d’apporter notre aide :

Jeunes-souffrant-de-handicap-Makenge-avec-prothese

Makenge habite dans le nord de la Tanzanie.

Il a perdu les deux avant-bras et les mains en novembre 2011 quand il avait 8 ans.

Ce qui lui est arrivé dépasse notre imagination d’Occidental.

Il se rendait chez un ami dans un village quand il a été attaqué par une hyène.

Celle-ci avait déjà tué une femme dans la région.

Il a eu beau hurler, RIEN.

Personne ne l’entendait !

Ce n’est qu’au bout d’un long laps de temps que le père de son ami, inquiet de ne pas le voir venir, l’a découvert, horriblement mutilé.

L’hyène lui avait dévoré les bras et l’avait attaqué à la tête.

Jeunes-souffrant-de-handicap-Makenge-sans-prothese

Il était loin d’un hôpital, et son père a supplié le lendemain un motocycliste de l’emmener à Masanga où il a été opéré.

Heureusement, il a reçu des soins excellents, malgré le manque de moyens et il a échappé aux infections, nombreuses dans ces hôpitaux.

L’hôpital ne pouvait pas faire beaucoup plus pour lui.

Enfants du Monde soutient une maison dans cette région de la Tanzanie.

La religieuse américaine responsable, en visite à l’hôpital, a pris sous son aile le jeune garçon et est parvenue à le faire opérer aux USA, à Atlanta où il a aussi reçu deux prothèses aux avant-bras.

Prothese-de-Makenge-1

Il y est resté deux ans, où il a appris l’anglais, l’informatique et des techniques pour réparer lui-même ses prothèses.

Il est revenu au pays.

Il a appris à manger seul, se laver, s’habiller lui-même, aller à la toilette et à écrire.

Il a appris à accepter son état.

Il y a des choses qu’il ne sait pas faire comme jouer au football, laver ses vêtements.

Ses prothèses lui sont indispensables pour manger, écrire, aller à la toilette et se laver.

Mais il a grandi.

Ses prothèses se sont abîmées et sont inadaptées à son âge actuel.

Prothese-de-Makenge-2

Les coûts de nouvelles prothèses (650 dollars américains) étaient bien trop importants pour pouvoir être envisagés.

Maud et Jean-Pierre Richoux ainsi que Luc Tonon et sa femme, administrateurs d’Enfants du Monde, en visite en Tanzanie fin 2018 pour l’évaluation des parrainages, se sont vu demander, par les responsables de notre Maison en Tanzanie, s’il était possible de trouver une solution à ce cas dramatique.

Après avoir mobilisé leurs relais, c’est le Rotary-Club Braine-le-Comte qui a versé la somme nécessaire à l’achat de ces nouvelles prothèses.

Mais tout ne se termine pas toujours aussi bien, hélas.

Des demandes restent sans suite et des enfants restent sans aide.

D’où notre démarche: Enfants du Monde souhaite constituer une réserve financière significative afin de pouvoir faire face à des cas comme celui de Makenge ou ceux des enfants atteints d’un bec de lièvre !

C’est la raison pour laquelle nous faisons cette ACM 249.

Merci de l’intérêt que vous portez à ces enfants et MERCI de bien vouloir verser vos dons au compte N° BE91 2700 2853 0076 avec, en communication « Aide aux enfants handicapés » ou « ACM n°249 »