+32 (0)471 71 11 49 rue Paradis 90, Liège, Belgique

Mali

Credit: OCHA

Le Mali est un État d’Afrique de l’Ouest, frontalier de la Mauritanie à l’ouest, de l’Algérie au nord-nord-est, du Niger à l’est, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire au sud-sud-ouest, de la Guinée au sud-ouest et du Sénégal à l’ouest-sud-ouest.

Ancienne colonie française du Soudan français, le Mali est devenu indépendant le . Sa devise est « un peuple, un but, une foi ».

Avec 19 millions de résidents, la population malienne est constituée de différentes ethnies, dont les principales sont les Bambaras, les Bobos, les Bozos, les Dogons, les Khassonkés, les Malinkés, les Miniankas, les Peuls, les Sénoufos, les Soninkés (ou Sarakolés), les Sonrhaïs, les Touaregs, les Toucouleurs. Le français est la langue officielle, mais la population parle majoritairement les langues nationales, le bambara étant la plus utilisée et servant, parallèlement au français, de langue véhiculaire.

Avec une économie essentiellement rurale, le Mali, pays enclavé, fait partie des pays les moins avancés sur le plan du développement socio-économique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mali

L’action d’Enfants du Monde au Mali remonte à 2008. Des responsables d’Enfants du Monde se rendent en pays dogon. Ils vont y mener la construction d’une école primaire dans un village reculé (Kani Bonzon), puis financer l’achat de mobilier pour cette école. C’est là aussi que va démarrer l’opération ‘Becs de lièvre’.

Depuis 2012, le Mali vit des heures sombres de son histoire suite à la dégradation importante de la situation sécuritaire, notamment dû à la guerre contre les djihadistes qui sévissent dans les régions du Nord. 20% de la population est en insécurité alimentaire modérée ou sévère. La période dite de soudure (les 3 ou 4 mois précédant une récolte) est délicate. Le Pays Dogon est de plus assez isolé.

Nos responsables en Belgique, Manu de Halleux et Philippe Elens ont mené de nombreux projets au Mali. Ils se sont concentrés à la fois sur l’aide immédiate (aide alimentaire) ainsi que sur les projets de fonds (classes, forages, plantations, liens entre les peuples)

D’importantes interventions alimentaires ont eu lieu au Mali en raison de la situation précaire due aux conflits armés. En effet, la situation au pays dogon (mais aussi dans tout le Mali) est catastrophique, la sécheresse entraîne une déficience alimentaire et génère un conflit entre les agriculteurs dogons et les éleveurs peuls. Une nouvelle guerre est en train de commencer dans un pays touché par le terrorisme, il y a des morts tous les jours.  Les villes de Sévaré et Mopti sont inondées de réfugiés affamés…, dans l’indifférence totale des médias.

Nous ne pouvons passer sous silence les actions entreprises par Tim et de jeunes étudiants pour réconcilier les Peuls et les Dogons par le biais des enfants. Début 2019, Tim et un groupe d’étudiants peuls et dogons se sont rendus d’un camp de réfugiés à l’autre pour animer les enfants tout en contactant les chefs des villages peuls et dogons en vue de les asseoir à la même table et de parler de paix. Cette action a fait boule de neige , et l’armée s’est prêtée à escorter les jeunes.  

Parmi nos projets :