+32 (0)496 35 00 66 rue Paradis 90, Liège, Belgique

Historique

L’ASBL Enfants du Monde a été fondée le 2 mai 1970. L’association a donc fêté il y a peu ses 50 ans, gage de sérieux et de réussite ; elle est d’ailleurs reconnue par l’État belge et bénéficie de la déductibilité fiscale.

Au départ, son objectif était d’aider les familles belges désireuses d’adopter un enfant du tiers-monde dans leurs démarches administratives en Belgique et à l’étranger.

Dès 1970, l’appui à la scolarisation (« parrainages ») démarre à l’instigation de familles allant sur place et se rendant compte de la détresse des enfants qui ne peuvent pas être mis en adoption.

Les projets d’aide suivent rapidement : envoi de vêtements, de médicaments… puis projets de développement : construction de crèches, de dispensaires, d’écoles, etc.

Le 22 mai 1987, Enfants du Monde acquiert l’immeuble du 90, rue Paradis, à Liège afin d’y abriter les services nécessaires à l’adoption. Elle l’occupe jusqu’en 2001, date du transfert des activités du service adoption à celui de « Sourires d’Enfants ». 1.726 enfants de 14 pays différents ont ainsi été adoptés en Belgique via Enfants du Monde.

Depuis, l’association s’est résolument tournée vers l’aide à l’enfance du tiers-monde sur place. Aujourd’hui, Enfants du monde aide chaque année à la scolarisation plus de 3.000 enfants dans 14 pays du tiers-monde et y finance des projets de développement.

Témoignage de Charles Flohimont, ancien président

Quel a été ton premier contact avec Enfants du Monde ?

         C’était en 1970. Nous avions été sensibilisés par le sort des enfants vietnamiens qui subissaient une guerre qui n’en finissait pas. On parlait beaucoup de ces enfants et les journalistes les avaient appelés « les moineaux du Vietnam ». Nous pensions déjà à l’adoption, nous avions assisté à des conférences sur ce sujet.

Peu de temps après en famille au bassin de natation, nous avons rencontré des personnes accompagnées d’enfants indiens adoptés qui venaient de créer une association « Enfants du Monde » dans le but d’aider les parents dans une démarche d’adoption.  Nous touchions au but et nous avons été la première famille adoptive de l’ASBL

Extrait du « Journal 50 ans » encore disponible !

fr_FRFR