Inde

Page des projets d'Enfants du Monde en Inde

Inde

ASSOCIATION « JIMY LIBRARY » INDE, VARANASI, RAMNAGAR.

En 2006, l’association française « Jimy Library » a été créée par des personnes qui connaissent l’Inde depuis plus de 30 ans. Ses actions sont axées vers l’éducation d’enfants indiens par l’achat de livres et de matériel scolaire ainsi que toutes actions visant à l’amélioration des conditions de vie d’enfants défavorisés.

En 2008, des membres de l’association ont visité à Ramnagar un internat gouvernemental où logeaient une quarantaine de garçons âgés de 6 à 18 ans. Trouvés dans les rues, abandonnés par leurs parents ou fuyant une famille mal traitante, l’Etat indien doit s’occuper d’eux.

Malheureusement, le manque de moyens fait que la situation était dramatique pour ces garçons qui n’ont commis aucun délit. Livrés à eux-mêmes et à la violence des gardiens, ils vivaient dans un état d’hygiène et de détresse physique et psychique alarmants. Les décès y étaient fréquents.

A 18 ans, ils étaient mis à la porte sans préparation ni moyens de gagner leur vie, totalement désocialisés.

Depuis, « Jimy Library » a réalisé de nombreuses améliorations pour la vie des garçons telles que :

  • • l’apport de nourriture nutritive
  • • les soins médicaux
  • • l’installation d’une citerne et de filtres à eau
  • • l’embauche de trois travailleurs sociaux
  • • l’embauche d’un couple d’Indiens pauvres pour le ménage,
  • • l’équipement des classes en matériel scolaire, jeux, computers, livres
  • • les sorties
  • • l’achat d’un système de batteries suppléant aux coupures d’électricité
  • • la rénovation complète du vieux bâtiment; la construction de toilettes et douches; la construction d’une cuisine-cantine
  • • le financement du suivi des garçons sortants pour leur insertion dans la réalité indienne après leurs 18 ans.

Grâce à « Enfants du Monde » Belgique, les garçons déficients mentaux passent leurs journées dans un institut adapté à leurs handicaps.

Aujourd’hui les 40 garçons ont une vie simple, digne et intéressante. Ils savent qu’ils peuvent compter sur des adultes fiables pour la construction de leur avenir.

Les choix budgétaires de « Jimy Library » qui sont de ne pas créer de besoins inutiles à ces enfants et de les préparer à la réalité économique indienne, permettent de mettre en route des projets concernant le centre des femmes et enfants de Jaitpura (Bénarès) où les conditions de vie de ces personnes sont misérables.

Grand merci à tous les donateurs qui permettent de changer le destin de tous ces Indiens.

Plus d’infos?

Représentante locale

Mme Sylvia Bertoncello
jysyber@yahoo.fr

Blog

jimylibrary.org


P.H.E.B.S de Pondichéry (fond. Emile Boucqueau)

Je connais et visite ce projet depuis près de 20 ans et en suis devenu président en 2011.

J’ai connu de près plusieurs projets en Inde. Celui-ci à ma préférence parce qu’il présente un cadre d’action précis et bien contrôlé par le gouvernement indien et qu’il ne nécessite pas une logistique coûteuse ni un investissement en bâtiment qui souvent nourrit l’ego des donateurs!

Son objectif : assurer une scolarité à chaque enfant issu de famille en difficulté : un parent décédé, gravement malade ou handicapé, un travail très peu rémunérateur, de lourdes dettes… dans le respect des traditions et religions de sa famille.

Cela veut dire que l’école est choisie par la famille, que l’enfant fréquente une école de quartier avant de rejoindre une école supérieure ou plus adaptée où on paiera pour lui les frais d’internat.

PHEBS ne paie que les frais scolaires sur base des factures apportées par la famille. Si l’enfant ne travaille pas bien et dois redoubler, les frais ne sont plus pris en charge.

PHEBS veille à mettre régulièrement à jour les dossiers des enfants toujours disponibles à la demande des parrains et marraines.

Grâce au net, Maria peut répondre aux questions des parrains et marraines qui parfois veulent s’investir au delà d’un versement mensuel de 15 euros, somme bien souvent insuffisante quand l’enfant poursuit des études supérieures.

C’est toujours une joie pour moi de rencontrer des enfants fiers de leur travail et de leurs résultats scolaires! Plus de 60 % sont des filles !!!

Plus d’infos?

Représentante locale

Mme Maria
pheb.society@sify.com

Représentant belge

M. Lambert Willy
061/53.42.32 ou 0477/93.01.59 – lambertwilly@yahoo.fr

Blog

www.phebsorphans.be


POPE – People Organisation for Planning and Education

Les Centres de POPE, dirigés par Rosario, se trouvent près de Tiruvannamalai, à 110 km de Pondicherry. Nous connaissons Rosario depuis 10 ans et lui apportons notre soutien tant pour des projets que pour des parrainages.

Le premier centre, SUVASAM (« Respiration » en tamoul) est un lieu de scolarisation, de formation et d’animation.

Les enfants recueillis dans ce centre sont :

  • • issus de familles pauvres ou
  • • semi-orphelins, ou
  • • vivaient avec les grands-parents car leurs parents travaillent, au loin, à Madras, ou Bangalore.

Des enfants (garçons et filles) de 7 à 11 ans y suivent une remise à niveau d’environ 2 ans avant de rejoindre le système scolaire normal. les filles de 8 à 16 ans fréquentent maintenant l’école du centre à Somasipadi, ou le collège à Tiruvannamalai ou un internat encore plus éloigné.

Le second, un pensionnat à THALLAKULAM accueille exclusivement des garçons :

  • 1. dont les familles pauvres ne pouvaient pas subvenir à leur scolarité et qui ont donc demandé de l’aide à POPE.. En journée ils fréquentent l’école du village.
  • 2. étudiants du collège technique de POPE qui étudient principalement la menuiserie, l’informatique et l’électricité. La moitié d’entre eux viennent des montagnes avoisinantes, et font partie des tribus primitives de l‘Inde.

Les enfants ont une vie bien rythmée. Le terrain derrière le collège fait office de terrain de football. D’ autres activités leur sont proposées : musique, danse, théâtre, travaux manuels, sorties didactiques…

La majorité des enfants de ces centres sont parrainés.

POPE encadre également +/- 30 villages dalits dans lesquels, il organise des tournées d’un dispensaire ambulant coordonné avec le petite hôpital de campagne qui se trouve également sur le site de Thallakulam.

Son action s’étend également aux tribus qui peuplent les montagnes au nord de Tiruvanamalai.

Plus d’infos?

Représentante belge

Mme Arlette Delonville
delonarlette@yahoo.fr

Blog

rosariopope.wordpress.com


Reaching the unreached

Les activités du Reaching the Unreached, créé par le Frère Kimpton, ont débuté en 1974. Le Frère James Kimpton est né au Pays de Galles en 1925 et préside encore le RTU.

L’un des objectifs du RTU est d’assurer le bien-être des enfants dans toutes leurs activités.
942 enfants, des filles majoritairement, sont ainsi pris en charge par l’association.

Pour ce faire, 4 villages ont été construits avec 61 maisons individuelles occupées chacune par une mère d’accueil, qui est soit veuve ou abandonnée par son mari. Elle est responsable d’une famille composée de 7 ou 8 enfants de moins de 13 ans, soit 471 enfants pour les villages. Chaque mère s’occupe des besoins essentiels comme la nourriture, l’éducation, les soins corporels et hygiéniques des enfants, ainsi que de l’entretien de la maison mise à leur disposition. Un directeur, dans chaque village, supervise ces activités.

Pour permettre l’intégration de nouveaux jeunes enfants, ceux qui sont âgés de 13 ans quittent la maison pour rejoindre un des 7 foyers (5 pour les fille, 2 pour les garçons). Ces foyers sont des dortoirs avec un fonctionnement d’internat, un moniteur ou une monitrice s’occupe en moyenne de 38 enfants. Ces 270 enfants reçoivent leur nourriture de la cuisine centrale où les aliments sont cuits à la vapeur.

200 adolescents poursuivent leurs études dans des hautes écoles où ils sont hébergés (études d’ingénieur, instituteur, laborantin, éducateur, polytechnicien, nurse, etc…).
Parmi tous ces enfants, 311 sont affectés ou infectés par le sida, 210 sont orphelins et 545 sont semi-orphelins.

Pour répondre aux besoins éducatifs des enfants dnas les 4 villages et dans les villages voisins, le RTU a 9 écoles maternelles, 3 primaires et une école supérieure, toutes reconnues par le gouvernement.

Plus d’infos?

Représentante belge

Mme Arlette Delonville
delonarlette@yahoo.fr


Holy Angel – Kumbakonam (Inde du sud)

Le Holy angel est un couvent tenu par des religieuses Salésiennes. Au départ le Holy Angel était un dispensaire, un orphelinat et une école. Beaucoup des enfants orphelins furent mis en adoption en Belgique et en France, ceux qui ne furent pas adoptés furent pris en charge par les religieuses et bon nombre d’entre eux furent pris en parrainage par Enfants du Monde, actuellement ce sont des adultes mariés et nous continuons à parrainer les familles les plus démunies pour permettre à leurs enfants de poursuivre des études. Tous les ans ces enfants décrochent des diplômes d’instituteur, de technicien, d’infirmier et plusieurs d’entre eux sont même ingénieur.

La responsable des parrainages est Sœur Marie Noël, une religieuse française, pleine d’énergie, aimant infiniment les enfants et qui garantit une correspondance suivie avec les parrains.

Plus d’infos?

Représentante belge

Mme Maud Richoux
maud.richoux@hotmail.com


Kamala – Madras (Inde du Sud)

Kamala est une jeune femme adoptée par un couple belge, elle a vécu 20 ans en Belgique et elle est retournée en Inde voilà 16 ans, voulant donner à l’Inde tout ce que la Belgique lui avait apporté. Elle s’est installée dans un quartier pauvre de Madras et s’occupe essentiellement des enfants de pêcheurs. Elle a amené ceux-ci à scolariser leurs enfants et elle enseignait la couture à ceux qui ne voulaient pas entendre parler d’école. Actuellement tous les enfants vont à l’école, l’atelier de couture n’est plus fréquenté que par les anciens, qui se réunissent pour confectionner des uniformes et les offrir dans des écoles pauvres de la région.

Kamala est la représentante d’Enfants du Monde pour l’Inde. Elle surveille toutes les actions entreprises par l’association et gère une quarantaine de parrainage.

Plus d’infos?

Représentante belge

Mme Maud Richoux
maud.richoux@hotmail.com


Le Blind and Deaf – Madras (Inde du Sud)

Le blind and deaf est une très grande école pour près de 1000 enfants sourds et aveugles et c’est aussi un centre pour une trentaine des femmes aveugles à qui on a enseigné le tissage, elles disposent chacune d’un métier à tisser. Le parrainage des enfants est collectif, celui des femmes est individuel.

La responsable des enfants aveugles est Sœur Josephina, la responsable des enfants sourds est Sœur Alphonsa et sœur Rakkini s’occupe des femmes âgées.

Plus d’infos?

Représentante belge

Mme Maud Richoux
maud.richoux@hotmail.com


Jaitpura – Bénarès (Inde du Nord)

Le centre de Jaitpura est une prison pour femmes, où nous parrainons les enfants nés dans le centre. Il ne faut pas avoir commis de crime pour s’y retrouver, mais avoir été chassé de sa famille parce que l’on est enceinte est une cause suffisante pour se retrouver en prison. Le parrainage est destiné à permettre aux enfants d’avoir une nourriture saine ensuite à le scolariser en dehors de la prison et dans certains cas à tenter par le biais d’une assistante sociale de rétablir le lien avec leur maman (car la majorité de ces mères la plupart du temps violées rejettent les enfants qu’elles ont eus sous la contrainte).

Notre responsable est Sohmer Gautam.

Plus d’infos?

Représentante belge

Mme Maud Richoux
maud.richoux@hotmail.com


Bylakuppe – Centre Tibétain en Inde (sous Goa)

Le centre de Bylakuppe est un centre d’enfants tibétains, parrainé par le Dalai Lama. Une de ses sœurs en est la fondatrice. Beaucoup de familles tibétaines ont fuit le Tibet ou ont envoyé leurs enfants seuls en Inde pour les protéger du régime chinois et pour leur permettre de garder leur culture. Ces enfants ou ces familles ont traversé à pieds l’Himalaya pour rejoindre Dharamsala, où le gouvernement indien leur donne asile. De là certains ont été transféré à Bylakuppe, où ils ont construits villages, homes et écoles. Le parrainage de ces enfants ou adolescents est individuel.

La responsable du parrainage est Nymia, une tibétaine entièrement dévouée à la cause des enfants.

Plus d’infos?

Représentante belge

Mme Maud Richoux
maud.richoux@hotmail.com


Le Pache Trust

Le Pache Trust est une organisation sans but lucratif en milieu rural, exerçant ses activités dans le TAMIL NADU (Inde du Sud), région de Madurai.

Cette organisation a été fondée officiellement en août 1987.

Depuis 2001, Enfants du Monde parraine des enfants (+/- 120) et participe à des projets par le biais de ses donateurs, notamment :

  • • l’aide aux enfants et à leur famille touchée par le SIDA
  • • la prévention de l’infanticide des filles car ces tragédies sont malheureusement encore très fréquentes en Inde du Sud.
  • • le suivi médical des enfants et de leur famille.

Des projets ont été lancés afin que les familles puissent assurer financièrement l’éducation des enfants, filles et garçons :

  • • le financement d’une cartonnerie gérée par des femmes.
  • • le financement d’un atelier de fabrication de blocs en béton.
  • • le financement d’un élevage de volailles.

Quant au suivi des enfants et de leur parcours scolaires, nous recevons de leurs nouvelles deux fois par an.

L’argent reçu des parrainages est remis à leur famille, un compte en banque est attribué à chaque enfant et est alimenté à chaque versement reçu des parrains.

Retrouvez ici les images de la construction de la maison Pasamalar.

Plus d’infos?

Représentant local

M. Manoharan
pachemano@gmail.com

Coordination des parrainages

Mme Evelyn et M. Jean-Marie Rousseau
0496/23.06.84 ou 0475/74.23.22 – rousseau.jm@skynet.be

Site

www.pachetrust.org.in